COMBATTRE LE CHÔMAGE À TRAVERS LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

Alliés pour l’emploi et l’employabilité

Ce jeudi 14 juin, la Chambre de Commerce et l’ADEM ont présenté leurs axes de collaboration en faveur de l’emploi. A cette occasion, Madame Isabelle Schlesser, Directrice de l’ADEM, et  Monsieur Carlo Thelen, Directeur Général de la Chambre de Commerce, ont dressé le  bilan de la collaboration entamée en 2014 et axée sur la formation, élément clé d’une politique d’insertion, de réinsertion, voire de reconversion professionnelle réussie et ont présenté  les nouveaux programmes: Skill you upFIT4DigitalFuture et Fit4JobStart.

Lors de son introduction, Carlo Thelen a rappelé les grandes lignes du partenariat pour l’emploi lancé fin 2014, et a souligné l’importance que la Chambre de Commerce accorde à cette collaboration dans le cadre des enjeux socio-économiques du pays. Carlo Thelen a commenté les chiffres prévisionnels de la situation économique du Luxembourg et notamment la hausse du PIB prévue à 4% en 2018 et 2019,  l’accroissement continu de l’emploi et un taux de chômage qui s’inscrit dans un mouvement baissier. Ces tendances, a priori positives, sont à nuancer face aux défis d’une croissance plus qualitative et de transformation technologique, qui exigeront des efforts d’adaptation importants des individus et des entreprises.

S’appuyant sur les résultats de deux études récentes - « Troisième Révolution industrielle au Luxembourg », commanditée par la Chambre de Commerce et le Ministère de l’Economie, et « Travail 4.0 – Opportunités et défis pour le Luxembourg » commanditée par la Chambre de Commerce, la Chambre des salariés et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire (MTEESS) - Carlo Thelen a invité à la prudence : « Même si la baisse du chômage est incontestable, cela ne peut occulter une certaine inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi. Il  existe dans ce pays un déphasage entre les qualifications et compétences disponibles et les besoins des entreprises. La digitalisation obligera un nombre croissant d’individus à se reconvertir pour assurer leur employabilité. De nouvelles professions vont apparaître, d’autres feront  l’objet de mutations importantes et certaines seront vouées à disparaître.» L’adaptation aux nouvelles tendances se fera à travers la formation continue. Le développement des entreprises sera conditionné à la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée. Nous devons donc connaître les besoins de nos entreprises, œuvrer en faveur d’un système d’enseignement initial et de formation continue qui tienne rigoureusement compte de ces exigences, former des profils en fonction de ces dernières, guider et aiguiller les individus vers ces profils, et anticiper les tendances futures. »

La Chambre de Commerce accorde une grande importance à l’analyse prospective des compétences requises par les entreprises. Ainsi, elle a développé une méthodologie d’analyse des besoins en formation appliquée aux différents secteurs de l’économie, dont les résultats orientent les offres de la House of Training, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, et de l’ISEC, l’Institut Supérieur de l’Economie, qui offre des formations universitaires en cours du soir, en les combinant à des formes alternatives d’apprentissage (par exemple : e-learning).  

Des projets concrets en faveur de l’emploi
Le partenariat pour l’emploi et l’employabilité conclu entre la Chambre de Commerce, l’ADEM et le MTEESS repose sur différents volets. Sur base des besoins formulés par l’ADEM, la Chambre de Commerce propose une offre de formations à destination des demandeurs d’emploi, dont la réalisation opérationnelle est confiée à la House of Training.

Le projet phare du partenariat est  le programme de formation Fit4Entrepreneurship, lancé en 2015, qui encourage les demandeurs d’emploi à envisager la création d’entreprise. Un second volet du partenariat, qui s’inscrit dans une approche de renforcement de l’employabilité générale des demandeurs d’emploi, repose sur leur participation à des formations professionnelles continues auprès de la House of Training, dont le droit d’inscription est pris en charge par la Chambre de Commerce. Ce dispositif de financement vient d’être pérennisé à travers la signature d’un protocole d’accord de collaboration entre le MTEESS, l’ADEM et la Chambre de Commerce.

Enfin, trois nouveaux programmes de formation sur mesure sont récemment venus étoffer l’offre:

  1. Fit4JobStart  s’adresse aux jeunes demandeurs d’emploi âgés de 18 à 30 ans. Il leur offre la possibilité de définir un projet professionnel pertinent, en ligne avec leur profil et leurs aspirations;
  2. Fit4DigitalFuture vise à augmenter l’employabilité des jeunes ayant un intérêt et une affinité pour l’informatique en leur proposant une formation aux compétences digitales les plus recherchées sur le marché du travail, une préparation aux exigences de la transformation digitale et l’initiation à certains outils et méthodologies informatiques nécessaires à la réussite d’un projet en entreprise;
  3. Skill you up permet d’opérer une reconversion professionnelle réussie selon une approche « trans-sectorielle», c’est-à-dire éventuellement dans un autre secteur d’activité. 

Des chiffres prometteurs
De son côté, l’ADEM confirme l’importance de la formation professionnelle comme outil essentiel  dans la lutte contre le chômage. Son utilisation ciblée selon les profils et les parcours professionnels des personnes inscrites auprès de l'agence permet d'accélérer leur réinsertion professionnelle en leur fournissant les compétences recherchées sur le marché de l’emploi. « Nous investissons des efforts et des ressources considérables depuis quelques années dans le développement de formations permettant de mieux faire correspondre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. Près de 5.000 demandeurs d’emploi ont ainsi pu bénéficier d’une formation en 2017. » a expliqué Isabelle Schlesser, Directrice de l’ADEM.

Ces formations peuvent soit viser directement un secteur particulier qui est à la recherche de personnel, soit, comme c’est le cas des formations développées avec la Chambre de Commerce, une augmentation générale de l’employabilité des demandeurs d’emploi. L’accent y est mis sur l’accompagnement individuel ainsi que sur l’acquisition de compétences digitales. Les premiers résultats des nouvelles formations lancées avec la Chambre de Commerce sont encourageants puisque le taux de placement des candidats du programme Fit4DigitalFuture avoisine les 60% trois mois après la formation. « Je remercie également la Chambre de Commerce pour son engagement à réserver un certain nombre de places gratuites dans ses formations pour les candidats de l’ADEM. Depuis 2015, près de 650 demandeurs d’emploi ont pu profiter de cette offre. » a conclu Isabelle Schlesser.

Vous souhaitez rester à jour sur notre offre de formation ?

Vous avez une question ?
Nous avons des réponses !