La fiscalité est un instrument de la gestion de l’entreprise, qui interfère explicitement dans les choix stratégiques et opérationnels, notamment dans la politique d’investissement. Considérée il y a encore quelques années comme une contrainte, la fiscalité est devenue un levier nécessaire à la bonne gestion de toute organisation

L’influence croissante des règles internationales, notamment communautaires, complexifie nettement la situation d’un droit perçu comme de plus en plus hermétique. Considérant en même temps le côté changeant de la fiscalité ainsi que l’enjeu du risque fiscal encouru à la fois par les entreprises, mais aussi par les particuliers, la montée en compétences en vue de mieux maîtriser les rouages de la fiscalité est devenue une nécessité absolue. 

Au sein de l’entreprise, différentes fonctions nécessitent une compétence en matière de fiscalité, à savoir les collaborateurs occupant un poste de fiscaliste, les comptables, les gestionnaires ou encore les personnes travaillant pour le compte d’une fiduciaire. 

La House of Training attache une importance toute particulière à cette nécessité d’une compétence accrue en matière de fiscalité en entreprise en offrant une série de modules riches en contenu et en aspects pratiques. Ils sont regroupés sous 4 rubriques. 

  • La fiscalité générale : Le droit fiscal général correspond à toutes les règles qui régissent l’imposition de l’activité économique des particuliers et des entreprises. Le droit fiscal général couvre : la fiscalité des personnes (l’impôt sur le revenu des personnes physiques), la fiscalité des entreprises, la fiscalité immobilière (qui concerne l’imposition des transactions immobilières) et la fiscalité patrimoniale (qui concerne l’imposition de la détention et de la transmission d’un patrimoine, sous forme de successions ou de donations).

  • La fiscalité des personnes physiques : La fiscalité des personnes physiques ouvre principalement les revenus (impôt sur les revenus), la consommation (TVA, impôts spécifiques sur le tabac, l'alcool…) et le patrimoine (droit de succession, imposition des plus-values).

  • La fiscalité des entreprises : La fiscalité des entreprises et des professionnels est basée essentiellement sur deux impôts, l’impôt sur le revenu et l'impôt commercial. Des taxes spécifiques à certaines activités (selon les opérations ou tailles d’entreprise) existent en effet, ainsi que diverses cotisations sociales.

  • La fiscalité indirecte : L’impôt indirect représente un impôt collecté par un intermédiaire en règle générale, une entreprise qui le reverse à l’État mais qui répercute tout ou une partie du montant de l’impôt sur le prix de vente final au consommateur. Ce type de fiscalité est perçu comme indolore pour plusieurs raisons : il est plus facile à collecter et les contribuables, que sont les consommateurs, perçoivent moins nettement ces impôts que l’impôt direct. Les principaux impôts indirects sont : la TVA, les droits de douane, les droits d’accise.

Vous souhaitez rester à jour sur notre offre de formation ?

Vous avez une question ?
Nous avons des réponses !