Les activités liées à l’immobilier représentent aujourd’hui environ 1% de l’emploi et 8% du PIB au Luxembourg.

Ce secteur couvre une grande variété d’activités, dont les principales sont : 

  • L’activité de promoteur : il s’agit d’investisseurs prenant l’initiative d’effectuer des opérations immobilières (ensembles ou maisons individuelles) en assumant les responsabilités allant de la conception en passant par la coordination jusqu'à la commercialisation.

  • L’activité de gestionnaire immobilier : on peut trouver dans cette catégorie l’administrateur de bien ou encore le gérant d’immeubles. Il gère des immeubles (à usage d’habitation ou à usage commercial ou industriel). On peut aussi mentionner le syndicat de copropriété (en charge de gérer une copropriété et ses équipements collectifs moyennant un mandat) ou encore des entreprises dites «  multiservices » chargées d’assurer un ensemble de prestations.

  • L’activité de transaction et de commercialisation : ceci couvre l’activité communément désignée d’agent immobilier. Celui-ci joue le rôle d’interface entre le vendeur et l'acheteur ou entre le bailleur et le locataire lorsqu’il s’agit d’une location. C’est une profession réglementée où l’agent doit pouvoir justifier d’une aptitude professionnelle et présenter une garantie financière.

  • Un ensemble d’activités hétérogènes dont les principales sont : les experts immobiliers (chargés d’attribuer une valeur à un bien immobilier ou de déterminer une valeur locative), les conseils en immobilier (chargés de conseiller les investisseurs, puisqu'ils ont une bonne connaissance du marché, des besoins et de la demande) ou encore les économistes de la construction connaissant parfaitement les coûts des différentes opérations, capables d’établir des devis et d’encadrer les maîtres d’ouvrage.


Ce secteur connait des évolutions très significatives aujourd’hui dont les principales sont : 

  • La montée en puissance des investisseurs dans l’immobilier : les fonds d’investissements nationaux et étrangers investissent lourdement dans l’immobilier, faisant changer de nature le bien immobilier. Il devient un produit de placement dont il faut en permanence améliorer la rentabilité. Il est désormais question de gestion d’actifs immobiliers et ceci devient l’affaire de spécialistes de l’ingénierie financière.

  • L'arrivée, dans le métier traditionnel, arrivent de nouveaux outils changeant la manière de transmettre les informations, de contacter les clients ou encore de commercialiser. Les sites immobiliers diffusant de façon centralisée les annonces de ventes ou de location deviennent des points de passage obligés et souvent les points d’entrée privilégiés des clients.

  • le renforcement des exigences notamment en matière de développement durable (recherche d’économies d’énergie, souci de faible nuisance, etc.) et de nouvelles réglementations dans l’exécution des chantiers (plus grande sécurité sur les chantiers, plans de prévention, etc.).


La House of Training entend accompagner cette montée en compétence du secteur immobilier en offrant des modules relatifs aux quatre axes : 

  • Le premier axe correspond au parcours « Accès réglementé aux professions de l'Immobilier ». Il s’agit d'une formation obligatoire pour accéder à la profession ; on y apprend les fondamentaux.

  • Le deuxième axe concerne une meilleure connaissance de l’univers de l’immobilier dans sa réalité luxembourgeoise et de la Grande-Région.

  • Le troisième axe offre des formations en vue d’améliorer la gestion du patrimoine immobilier, dont un module sur la fiscalité ou encore un module relatif aux méthodes d’évaluation.

  • Le quatrième axe propose des formations en vue d’améliorer les pratiques en agence : rédaction de compromis de vente en bonne et due forme et une meilleure gestion locative.

Vous souhaitez rester à jour sur notre offre de formation ?

Vous avez une question ?
Nous avons des réponses !