Le nouveau Centre de Compétences Information and Communication Technologies

Communiqué de presse du 27 novembre 2015

Odoo CMS - a big picture

Communiqué de presse

Un monde qui change
Le monde des nouvelles technologies de l’information et de la communication (ICT) au Luxembourg, tout comme plein d’autres secteurs, est en pleine ébullition. Les innovations technologiques se suivent sans cesse, nous parlons d’une économie de rupture qui remplace en permanence les produits et services existants. Nous nous aventurons sur les autoroutes de l’information à une vitesse fulminante et le numérique semble avoir pris le devant sur notre vie par des phénomènes comme les objets connectés, le cloud ou encore les data analytics.
La numérisation impacte l’ensemble des activités économiques et sociales de notre pays. La prospérité, la croissance et le développement du Grand-Duché de Luxembourg ne sont plus corrélés à ses seules capacités financières, mais également à ses capacités de saisir les opportunités d’innovation fournies par les ICT.
A cet effet, le Grand-Duché a entrepris au courant des dernières années de nombreux efforts afin d’établir ces nouvelles technologies sous forme d’un pilier porteur de son économie, en mettant en place des infrastructures performantes à ultra haut-débit ainsi que des data centres, tout en généralisant l’accessibilité à l’Internet, etc. Mais en même temps, le Luxembourg est confronté à un manque flagrant de spécialistes compétents et qualifiés dans le domaine des ICT, au point de mettre en péril son développement économique. Nous manquons de compétences pour capter les nouvelles opportunités induites par les enjeux de la transformation digitale.
Pour relever ce défi, M. le Premier Ministre Xavier Bettel a repris cette priorité dans son premier discours sur l’état de la Nation. En octobre 2014, le gouvernement s’est donné la Stratégie Digital Lëtzebuerg pour renforcer l’assise des ICT au Luxembourg. Le recrutement et le développement des compétences numériques nécessaires au pays, figurent parmi les priorités de Digital Lëtzebuerg. Le Luxembourg devra non seulement attirer des collaboratrices et collaborateurs de l’étranger, mais aussi assurer une meilleure formation initiale et continue dans ce domaine. Le but est d’attirer et de mieux former davantage de personnes intéressées à travailler dans un secteur qui comporte de très nombreuses opportunités professionnelles.
Face à ces constats, la Fédération des Intégrateurs, membre d’ICT Luxembourg, a lancé, avec le soutien du Service des Médias et des Communications du Ministère d’Etat et du Ministère de l’Economie dans le cadre du programme de travail Digital Lëtzebuerg, une étude s’interrogeant sur les champs d’opportunité des ICT à l'horizon 2020 et ayant pour objectif d’identifier des champs d’action
afin de remédier à la problématique des compétences manquantes au Luxembourg dans le domaine de l’ICT. Les résultats issus de cette étude seront publiés vers la fin de l’année 2015.

Objectifs du projet
Entre-temps, pour profiter de la dynamique, il a été décidé par les partenaires porteurs de cette étude, à savoir la Fédération des Intégrateurs, la House of Training, l’Institut Supérieur de l’Economie et le Centre de Compétences Génie Technique du Bâtiment, de se lancer dans le vif du sujet en unissant leurs efforts. Partageant un même enthousiasme pour une telle démarche, ils expriment ainsi leur volonté d’enrichir, compléter et professionnaliser le monde luxembourgeois de la formation professionnelle continue des ICT. L’avantage de la démarche est qu’elle constitue une réponse particulièrement structurée
et structurante.

Objectif: créer un Centre de Compétences Information and Communication Technologies (CdC ICT).
Ce Centre a pour vocation de mettre en place l’ensemble des structures et des moyens nécessaires afin de fournir aux entreprises issues du secteur de l’ICT en permanence et en nombre suffisant des collaborateurs et collaboratrices disposant du niveau de compétences requis pour répondre aux donnes technologiques, managériales et économiques qui sont en constante évolution.
Le Centre de Compétences ICT poursuit un triple objectif: instaurer un système de formation professionnelle continue sectorielle cohérent et intégré, assurer une veille technologique sectorielle, investir ensemble avec l’ADEM dans l’économie solidaire en proposant des mesures d’insertion professionnelle
pour les demandeurs d’emploi.
Le Centre de Compétences ICT s’entend aussi comme un organe de structuration et de coordination de l’ensemble des mesures, projets et initiatives en formation professionnelle continue dans le domaine des ICT au Luxembourg. Dans cette veine, le Centre de Compétences ICT entend regrouper,
professionnaliser et systématiser les formations existantes, d’une part, et développer de nouvelles formations à la hauteur des ambitions du secteur, d’autre part.

Partenariat
Le CdC ICT sera géré par un partenariat fort composé tant de représentants de l’industrie des ICT que des acteurs de référence en matière de formation de haut niveau. Au fur et à mesure de l’avancement du projet, il est prévu d’étendre ce partenariat vers des associations et des entreprises représentatives
du secteur des CT, toutes regroupées au sein des chambres professionnelles patronales. Il est ainsi bien tiré au clair que l’initiative visant la création d’un Centre de Compétences ICT bénéficie du support inconditionnel de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers. A cet endroit, il convient de souligner que la Fédération des Intégrateurs agit aussi pour le compte
de ICT Luxembourg, l’organisation faîtière des fédérations des ICT au Luxembourg, dont elle est un des membres fondateurs. C’est donc le secteur des ICT dans son intégralité qui soutient la démarche.

Structuration de l’offre
L’offre du CdC ICT sera structurée selon les modalités du Cadre Européen des Certifications (CEC/EQF) et permet une progression continue des salarié(e)s tout au long de leur carrière, c'est-à-dire du niveau de base (CEC 1-4) jusqu'à la maîtrise de connaissances et de compétences avancées et spécialisées (CEC 5-8). D’un point de vue pratique, le Centre de Compétences Génie Technique du Bâtiment assurera les formations de base (CEC 1-4) et associées aux métiers artisanaux, tandis que la House of Training et l’Institut Supérieur de l’Economie proposeront des formations spécialisées de haut niveau, soit certifiantes,
soit qualifiantes (CEC 5-8). A cet effet, il est prévu de créer une faculté Information and Communication Technologies au sein de l’Institut Supérieur de l’Economie. L’idée sous-jacente au CdC ICT n’est pas d’investir dans des structures de formation ICT lourdes et onéreuses, mais de se positionner comme un centre de formation virtuel en ayant recours à la panoplie
des méthodes de formation du type e-learning et en proposant un système informatisé de matching entre, d’un côté, la demande de formation émanant des individus et des entreprises, et l’offre de formation proposées par les fournisseurs en la matière, de l’autre. De cette manière, il sera assuré que l’offre et la demande en compétences ICT se croisent plus facilement et que l’offre est entièrement à jour. Pour y arriver, le CdC ICT s’engagera à collaborer
étroitement avec les fournisseurs de référence en ICT.
Il est prévu de démarrer les activités du CdC ICT au courant du premier trimestre 2016. Le Centre de Compétences ICT est présenté en ce jour du 25e anniversaire de la Fédération des Intégrateurs.

Fédération des Intégrateurs (FDI)
Créée en 1990, la Fédération des Intégrateurs en Télécommunication, Informatique, Multimédia et Sécurité (FDI) est un groupement d’intérêts professionnels qui couvre toutes les activités dans les métiers artisanaux comme l’électronique en communication et en informatique, l’installation de systèmes d’alarme et de sécurité, de systèmes téléphoniques ou encore des les installations à courant faible. La FDI représente en outre la confédération ICT Luxembourg qui constitue une plate-forme de coordination pour les associations professionnelles représentant le secteur ICT au Luxembourg, dans le but de renforcer les synergies, l'échange d'informations et de meilleures pratiques entre tous les acteurs du secteur, en tant que partenaire unique du patronat en collaboration avec l’initiative gouvernementale Digital Lëtzebuerg.

Centre de Compétences Génie Technique du Bâtiment (CdC GTB)
Les CdC GTB a pour vocation d’établir au sein du secteur de l’artisanat une offre de formation professionnelle qui se veut structurée et cohérente et de fournir aux entreprises artisanales des collaborateurs et collaboratrices disposant d'une formation qui répond en permanence aux nouvelles donnes technologiques, managériales et économiques.

House of Training
La House of Training constitue une nouvelle entité qui regroupe en grande partie l’offre patronale en matière de formation professionnelle continue, notamment la Luxembourg School for Commerce (LSC), l’Institut de Formation Bancaire (IFBL), l’Agence de Transfert de Technologie Financière (ATTF),
ainsi que l’offre de formation du Luxembourg Institute of Science and Technology (List), de l’Ordre des Architectes et Ingénieurs-conseils (OAI), et en principe aussi celle de la Chambre des Métiers.

Institut Supérieur de l’Economie (ISEC)
Créée également depuis peu par la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers, l’Institut Supérieur de l’Economie (ISEC) représente la volonté des acteurs patronaux d’établir une offre de formation académique et diplômante, dans les domaines de la gestion d’entreprise, de l’informatique,
de la logistique ou encore de la construction durable.